A savoir avant de partir aux USA

Hello mes Haribos !

Je repars aux Etats-Unis, encore une fois avec Magical Events (oui j’aime bien les voyages organisé ou je me contente de mettre les pieds sous la table). Alors j’ai voulu vous préparer un petit article tout comme celui de Londres sur ce qu’il faut savoir avant de partir, les démarches à faire pour rentrer sur le territoire et sur ce qu’il va ou peut se passer au moment du contrôle de l’immigration (parce que j’en ai une bonne à vous raconter à ce sujet).

usa

Bon je vais vous passer le complet sur la monnaie et la langue, je pense que vous êtes suffisamment intelligent pour savoir ce qu’il en est à ce sujet. Non je vais d’abord vous parler des deux démarches à faire en amont, pour pouvoir rentrer sur le territoire américain. Dans un premier temps, vous aurez besoin d’un passeport biométrique (qui coute une blinde en timbre fiscal). Pour cela il faudra vous adresser au centre le plus proche de chez vous, moi c’était la marie de Pontoise. (Attention toutes les mairies ne font pas de passeport biométrique). (Attention bis : il y a un délai de plusieurs semaine pour le fabriquer alors il ne faut surtout pas si prendre au dernier moment, encore plus si vous avez un problème lors de l’étape suivante).

tonks

Dans un second temps, et c’est là que ça devient drôle, vous devez remplir l’ESTA, ce questionnaires super bizarre sur internet qui « remplace » le VISA. Alors depuis sa création il a perdu certains points comiques (du genre avez-vous participez aux crimes NAZI entre 39 et 45. Sérieux, je n’étais pas encore née.) Surtout, surtout, il ne faut allez faire cette démarche que sur leur site officiel, tous les autres sont plus ou moins des escroqueries et ne sont là que pour l’argent. Lorsque vous remplissez votre déclaration sur internet il est important de ne pas mentir, j’ai connu quelqu’un qui n’avait pas coché la case non je n’ai jamais demandé de VISA auparavant alors que c’était le cas et arrivé là-bas, l’immigration a tiré la tronche. Bon elle est rentrée sur le territoire, mais ce n’est pas agréable d’avoir ce genre de problèmes à l’arrivée. La seconde fois elle a tout remplit correctement, l’ESTA n’a pas rendu son avis immédiatement du coup mais la réponse était positive dans les 24 heures et depuis elle n’a plus de problèmes du tout.

giphy-10

Pendant votre vol on vous remettra une déclaration de douanes à compléter. Là encore il faut la remplir consciencieusement, et là encore on vous pose des questions un peu bizarres. Du genre avez-vous été en contact avec des animaux sauvage ou de ferme. Mais bon maintenant plus rien ne m’étonne de ce côté là.

tumblr_mil4q4utpg1rc0luco1_400

Pour ma part jusque-là tout allait bien, les choses se sont corsées lors de mon passage de l’immigration en 2015. Lorsque mon tour est arrivée, la femme en charge de ma file m’a pris comme d’habitude : emprunte, photo et compagnie. Mais là ou le drame est arrivé c’est au moment ou elle a scanné le passeport. Elle s’est mis à m’interroger en y mettant aucune volonté et en faisant exprès de ne pas comprendre certaines chose et en posant des questions débiles. Presque plus débiles que la question au sujet des crimes Nazi c’est pour dire. Je suis désolé mais en sachant que j’allais à Orlando et que je logeais à Universal, il est évident que j’y vais pour les vacances. « Et pourquoi vous voulez aller à Universal ? » Non mais seriously elle a quoi au cerveau celle là. Mais là n’est pas le pire, la toute première question qu’elle m’a posé était celle-ci : « êtes-vous déjà venu au États-Unis ? » Moi je lui ai répondu non. Et c’est là qu’elle a commencé à me poser toutes ses questions débiles et entre chaque elle me reposait à chaque fois cette fichue  question sur « mes précédentes venues aux USA ». J’avais tellement envie de lui rentrer dans le lard et de lui crier dessus si je t’ai dis non c’est non. Mais croyez-moi ne le faite pas. Après plusieurs minutes comme ça, elle a appelé un supérieur qui m’a encore demandé si j’étais déjà venu ici. Alors là j’ai vraiment commencé à me dire qu’ ils étaient en train de me piéger pour une caméra cachée. Le pire est que lorsqu’elle m’a demandé combien j’avais en liquide et que je lui ai répondu 700 dollars plus ma carte bancaire (pour commencer je comptais compléter par des tirages sur places) , elle me sort c’est pas assez. Alors que la personne derrière, du même groupe, donc pour la  même période que moi lui a dit 200 et elle a dit que tout était niquel.

tumblr_lrpfybBQnt1qfk87to1_500

Le supérieur me dit alors de le suivre et il m’emmène dans la pièce des  rejetés. Il donne mon dossier à 4 gars derrière un comptoir et là les gars me redemande « Êtes vous déjà venu ici ? » Really guys encore cette question ? Du coup, là je me sens obligé de demander s’il y a un problème avec mon passeport, et là les 4 gars se regardent et retournent à leur conversations en m’ignorant royalement. Merci pour le vent.

tumblr_n5gtvl7Bse1secpcro1_500

On me demande alors mon téléphone portable, chose que je fais et là ils se mettent tout quatre à fouiller dedans pour faire je en sais quoi. Le stress et l’énervement étant arrivé à son comble, je me suis mise à pleurer, je m’imaginais repartir en France et avoir perdu tout l’argent de mon voyage.  Les 4 voient que je pleure, et aucune compassion, rien si ce n’est le « arrêtez de pleurer ça sert à rien » dit d’un ton sec. J’avais tellement envie de les défoncer eux, le supérieur et la fille. Mais j’ai du serrer les dents jusqu’à ce qu’ils me relâchent en me disant que je peux y aller. Je me suis barrer en prenant mes affaires, sans un au revoir. Je n’avais pas envie d’être polie avec eux. (si vous vous retrouvez dans cette situation ils peuvent aussi fouiller toutes vos affaires : bagages, sac, etc…)

tenor[1]

Mais bon tout ne se passe pas toujours mal, l’année dernière c’était tout le contraire. Au point de me demander aussi, si on me faisait une blague. Le gars qui faisait les entretiens avaient tellement l’air blasé, que ça en était comique. Il ne parlait pas par phrase, mais par mot. Passeport ! Lunette ! Photo ! Main gauche ! Main droite ! Et là il me tamponne mon passeport et me dis : « go ».

1443725550-k-arthur-regard-fuyant-hypocrite-jevoispasdequoin

Ça c’était pour la partie pré-entré sur le sol Américain. Une fois passé toutes ces épreuves, voici quelques petites choses utiles pour le bon déroulement de votre séjour. Commençons donc par les prix, ils sont tous indiqué en hors taxe, alors vous ne connaitrez jamais véritablement le vrai prix avant d’arriver en caisse, car chaque État et des fois villes appliquent sont propres taux (histoire de nous simplifier la vie). Puis viens ensuite le problème des pourboires. C’est vrai que chez nous en France ce n’est pas du tout encré dans nos coutumes. Mais là bas c’est très important, car les pourboires représentent tout simplement le salaire de ces personnes. Alors oui c’est méga galère de tout calculer, mais bon c’est comme ça. Alors je vous laisse imaginez la galère au restaurant, entre le pourcentage du pourboire qui changent suivant le nombre de personnes à table, que l’on doit coupler à celui de notre satisfaction et enfin l’ajout à ceci des taxes villes/États et les taxes d’alcool si vous en consommez. Vous vous retrouverez avec un problème de math bac sup. Et un mini burn out qui donne envie de tout faire valser.

giphy[2]

Mon conseil pour éviter tout ces calculs de pourboires, pour ce déplacer prenez des uber. Le pourboires est déjà compris dans la course, pas besoin de ce prendre la tête ou de risquer de froisser quelqu’un si vous ne donnez pas assez. Pour la nourriture, choisissez la vente rapide ou à emporter, là aucun pourboires n’est nécessaire et du coup pas de risque de faire d’impaires. Par contre il n’y a aucune solution aux problèmes des taxes, sorry. Parlons donc d’un autre problème là bas : la nourriture. Oui je suis Française et la bouffe pour moi est sacrée. Et là bas, ben ça laisse un peu désiré, à moins d’aller dans de bons restaurants. Mais vous trouverez souvent des faux fromages, des fausses viandes ou de faux un peu tout. Sachez que si vous voulez acheter des produits bruts tel que des fruits par exemple, il est impératif d’acheter du bio, dit organic là-bas. Car sinon vous retrouverez avec des produits bourrés de produits chimiques, OGM et autres joyeusetés. Pour ma part je me nourris principalement, quand je ne mange pas dans un restaurant, de bonbons, céréales, chips, et gâteau. Bref le paradis des gosses.

giphy-9

Si vous tombez malade, et bien mon conseil est de ne tombez pas malade. C’est trop la merde là bas. Non mais sérieusement, tentez de vous guérir seul, allez voir un chamane, pratiquez la magie noire ou le vaudou, ça sera beaucoup plus simple et vous coutera beaucoup moins cher. Je n’ai pas eu à découvrir leur système de santé, et je ne tiens pas du tout à le faire, mais je n’ai qu’un seul mot à vous dire : fuyiez ! Et surtout veillez bien à avoir une assurance pour vos frais de santé à l’étranger. C’est souvent le cas dans votre contrat de carte bancaire et des fois vos contrats de voyages.

63577015863915772731206954_635735325429788202120562036_help me im poor discounts

N’oubliez pas de toujours avoir votre passeport sur vous et de laisser votre carte d’indenté dans le coffre de votre chambre ou enfermé dans votre valise (au cas ou vous perdiez votre passeport). Le passeport est la seule pièce valide là bas et vous en aurez besoin en cas de contrôle ou si vous voulez entrer dans des lieux interdit aux mineurs, comme les lieux servant de l’alcool. Même si vous ne voulez pas en consommer. Je suppose qu’il en va de même pour les casinos à Las Vegas.

uW0D7dDZ2IWUE

Pour l’argent, vous pouvez, si comme moi vous n’aimez pas avoir trop de liquide, tiré de l’argent au distributeur au fur et à mesure. Ça ne coute bien souvent, pas plus cher que la commission sur le change en France. Avantage non négligeable : si vous perdez ou que vous vous faites voler votre porte feuille, au moins vous n’aurez pas tout perdu.

giphy-6

Si vous avez d’autres astuces ou d’autres choses à savoir, je vous invite à les partager en commentaires. Je vous laisse donc sur ces bonnes paroles et je vous dis à la prochaine.

Publicités

Publié par

Galactic Presidente Superstar McAwesomeville, travaillant dans la formation professionnelle et aspirante à vivre dans un conte de fée rose bonbon. Born in first march, I'm de la poiscaille !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s